Comment utiliser le CELI pour améliorer le rendement de vos placements

14 février 2019 | Mis à jour le 17 avril 2019

Author: David Dyck, WealthBar

Êtes-vous intéressé à placer de l’argent dans votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI)? En 2019, la limite passera à 6 000 $.

Quelle est votre situation si vous n’avez jamais placé d’argent dans un CELI? Dans ce cas, vos droits de cotisation s’élèvent à 63 500 $ si vous aviez au moins 18 ans et étiez résident canadien en 2009.

Si vous avez négligé le CELI jusqu’à présent, ne vous en faites pas, puisque vous n’êtes pas le seul. De nombreux Canadiens ne s’en servent pas parce qu’ils pensent qu’il ne sert qu’à épargner. Ils ont aussi tendance à croire qu’ils ne peuvent pas obtenir un bon rendement avec ce compte et qu’il ne peut servir que pour l’épargne à intérêts élevés ou les CPG.

Le CELI est un bon outil de placement (et non seulement d’épargne) pour vous

Il aurait été plus juste d’appeler le CELI le compte de placement libre d’impôt (auquel cas ce serait CPLI au lieu de CELI, mais vous avez certainement compris) lorsqu’il a été instauré il y a dix ans (le 1er janvier).

Comme son grand frère, le régime enregistré d’épargne-retraite (REER), le CELI est un type bien particulier de compte de placement dans lequel vous pouvez détenir un large éventail de placements. Bien que les cotisations ne soient pas déductibles du revenu imposable, comme pour le REER, le rendement de vos placements et les retraits que vous effectuez sur le CELI sont libres d’impôt.

Vous pouvez détenir divers instruments dans le CELI, notamment un compte d’épargne, des fonds communs de placements, des actions et des obligations. Si vous souhaitez vous constituer un portefeuille à faible risque dans votre CELI, vous pouvez le faire. Vous pouvez détenir dans ce compte les mêmes placements que ceux que vous pouvez détenir dans un REER. Cependant, vous n’avez pas d’impôt à payer sur le revenu des placements ni sur les gains en capital. En passant, les retraits sont aussi libres d’impôt!

La souplesse des CELI est souvent mal comprise

Peut-être la désignation « comptes d’ÉPARGNE libres d’impôt » en est-elle responsable, mais on croit souvent à tort que le CELI est un compte destiné uniquement à l’épargne, ou qu’il ne peut comporter que des placements de compte d’épargne, comme les comptes bancaires et les CPG.  Pourtant, il n’en est rien.  Le CELI peut servir à détenir sensiblement les mêmes instruments de placement qu’il est possible de détenir dans un REER ou dans un compte de placement standard,  notamment les fonds communs, les fonds distincts, les FNB et les actions.  Le CELI se prête à tous les usages, à court ou à long terme, permettant l’accumulation d’intérêts ou de toutes autres formes de gains en franchise d’impôt, et les sommes peuvent être retirées libres d’impôt.  Cela en fait une solution souple pour pratiquement tous les usages que l’on puisse vouloir en faire, aussi bien l’épargne que les placements à long terme en vue de la retraite.

Quel est le bon moment de cotiser à votre CELI?

En cette période de l’année, de nombreux épargnants envisagent de cotiser à leur REER, ce qui est toujours une bonne idée. Toutefois, si vous prévoyez effectuer des achats à court ou à moyen terme, le CELI pourrait être un meilleur choix. À des fins de comparaison, lisez l’article suivant : Comparaison : CELI, REER ou les deux. Qu’est-ce qui me convient le mieux?

Republié avec l’autorisation de WealthBar.

Partager :