La crise des opioïdes : des antidouleurs mortels

22 août 2019

Author: L'Interconnexion

Bien que les opioïdes existent depuis des décennies, la surdose et le décès subséquent du musicien Prince en 2016 ont provoqué une onde de choc dans le monde entier et ont attiré beaucoup d’attention sur le fentanyl et les autres opiacés potentiellement mortels.

Depuis, la consommation d’opioïdes, la dépendance aux opioïdes et les surdoses mortelles de ces analgésiques n’ont cessé de croître dans le monde entier. Ici au pays, les opioïdes ont eu un effet dévastateur sur les Canadiens, et la situation est particulièrement grave en Colombie-Britannique et en Ontario. En fait, le gouvernement du Canada considère l’ampleur croissante de la situation comme une crise complexe de santé publique Mais que sont donc exactement les opioïdes et pourquoi tant de décès y sont-ils liés?

Qu’est-ce que les opioïdes?

Initialement utilisés pour soulager la douleur chez les patients en soins palliatifs, les opioïdes ont été créés pour reproduire les propriétés analgésiques de l’opium. Le terme « opiacé » est utilisé pour désigner les composés naturels comme la morphine que l’on trouve dans l’opium de la résine de pavot. La codéine, la morphine, le fentanyl, l’oxycodone et l’hydrocodone sont des opioïdes légaux prescrits par les médecins – même un produit aussi fréquemment prescrit et courant que le Tylenol 3 contient de la codéine, un opioïde. Parmi les opioïdes illégaux, on trouve l’héroïne et le fentanyl produit illicitement, mais la frontière entre les analgésiques légaux et illégaux demeure floue. Le musicien Prince s’était d’abord fait prescrire un analgésique par son médecin, mais il s’est ensuite tourné vers des analgésiques illicites plus puissants, avant de finalement prendre une dose mortelle de fentanyl. Les opioïdes soulagent la douleur, mais ils peuvent aussi affecter l’esprit, l’humeur et les processus mentaux, et provoquer un sentiment d’euphorie, ce qui augmente encore davantage le risque de surconsommation.

Les statistiques

Nous entendons parler de la crise des opioïdes presque tous les jours maintenant, et pourtant les statistiques restent bouleversantes :

  • Au Canada, plus de 11 500 décès liés aux opioïdes sont survenus entre janvier 2016 et décembre 2018; les chiffres ont augmenté régulièrement, passant de 3 017 décès en 2016 à 4 460 décès en 2018.

  • En 2018, 94 % des décès liés aux opioïdes étaient accidentels.

  • Le fentanyl et les autres analgésiques liés au fentanyl continuent d’être à l’avant-plan de la crise; en 2018, 73 % des décès liés aux opioïdes concernaient le fentanyl ou son dérivé.

À l’échelle mondiale, les opioïdes ont été responsables des deux tiers des décès liés à la drogue en 2017.

Pourquoi y a-t-il une crise?

Une fois que la demande d’opioïdes a été reconnue, on en a beaucoup poussé la vente, à grands efforts de marketing. De nombreux médecins ont surprescrit les médicaments légaux, ce qui a causé des dépendances et une plus grande tolérance aux analgésiques. En retour, les revendeurs illégaux ont offert des versions synthétiques plus puissantes et moins chères (le fentanyl, par exemple) sans se soucier de tester adéquatement leur matériel, fournissant souvent un produit beaucoup plus puissant que ce que l’utilisateur pouvait tolérer et augmentant ainsi les risques de surdose et de décès. La consommation d’à peine quelques grains de fentanyl peut être fatale, et sans étiquetage approprié, il n’est pas vraiment possible d’en connaître le véritable contenu ni la concentration.

Les opioïdes ne font pas de discrimination. Ils touchent les gens de tous les milieux. En fait, la triste réalité, c’est que la plupart des personnes souffrant de douleur aiguë ou chronique commenceront avec la dose prescrite par leur médecin. Cependant, en raison de la nature addictive du médicament et de la diminution constante de ses effets analgésiques au fil du temps, le consommateur a continuellement besoin de plus de médicaments, à plus fortes doses, pour soulager sa douleur.

Risque lié aux opioïdes et façons de se protéger

Toute personne qui prend des opioïdes, prescrits ou illégaux, est exposée à un risque de surdose, mais il y a assurément des facteurs qui peuvent augmenter ce risque :

  • la prise d’opioïdes plus fréquente ou à une dose plus élevée que celle prescrite ou à laquelle on est habitué;

  • la consommation d’opioïdes avec de l’alcool ou des sédatifs, comme des somnifères ou des relaxants musculaires;

  • l’injection de l’opioïde;

  • le passage à un médicament plus fort;

  • l’utilisation de médicaments dont la pureté ou la concentration est inconnue;

  • la présence d’autres problèmes de santé, comme une maladie du foie ou des reins, ou encore des difficultés respiratoires.

Si vous connaissez quelqu’un qui est aux prises avec une dépendance et qui a besoin d’aide, invitez-le à parler à son médecin et à consulter les sites Web suivants :

Accès CAMH

Soutien aux familles de CAMH

ConnexOntario

Jeunesse, J’écoute

Si vous croyez qu’une personne fait une surdose, composez le 911 et administrez la naloxone sans tarder.

Notes et références

Coscarelli, J., & Eldred, S. M. (2018, April 19). Prince's Overdose Death Results in No Crimincal Charges. Retrieved from The New York Times: https://www.nytimes.com/2018/04/19/arts/music/prince-death-investigation.html

Government of Canada. (2019, June ). National Report: Apparent Opioid-related Deaths in Canada. Retrieved from Government of Canada: https://health-infobase.canada.ca/datalab/national-surveillance-opioid-mortality.html

Government of Canada. (2019, April 18). Opioid overdose. Retrieved from Government of Canada: https://www.canada.ca/en/health-canada/services/substance-use/problematic-prescription-drug-use/opioids/overdose.html

Government of Canada. (2019, April 2). Opioids and the opioid crisis - Get the facts. Retrieved from Government of Canada: https://www.canada.ca/en/health-canada/services/substance-use/problematic-prescription-drug-use/opioids/get-the-facts.html

United Nations. (2019, June 26). Two-thirds of global drug deaths now from opioids: UN drugs report. Retrieved from UN News: https://news.un.org/en/story/2019/06/1041341

Partager :