Portons un toast aux saines habitudes de vie

18 avril 2018

Author: L'Interconnexion

La consommation d’alcool varie considérablement d’une personne à une autre, tout comme son incidence sur la santé et la mortalité. En Amérique du Nord, près de 100 000 décès par an sont attribuables à l’alcool et le coût s’élève à plus de 250 milliards de dollars*. C’est pour cette raison que les compagnies d’assurance ont établi des lignes directrices sur ce qui constitue une consommation saine d’alcool. Les tarificateurs portent une attention particulière lorsque la consommation d’alcool dépasse ces lignes directrices, ce qui peut influer sur la décision d’accepter ou de refuser la proposition d’assurance.

Quand la consommation est-elle excessive?

Voici des réponses à cette éternelle question qui peuvent vous aider à établir des lignes directrices en matière de saine consommation :

  • Une consommation de moins de 14 verres par semaine et de moins de quatre verres par jour est considérée comme responsable.

  • Pour les femmes et les adultes de 65 ans et plus, une consommation de sept verres par semaine et d'au plus trois verres par jour est acceptable.

  • La consommation de cinq verres ou plus au cours d'une période de deux à trois heures est considérées comme une consommation excessive, ce qui augmente le risque de mort traumatique et le risque d'effets néfastes sur la santé à long terme.

  • Les éclipses mentales liées à la consommation d'alcool, particulièrement s'il y a eu au moins deux épisodes dans la vie d'une personne, peuvent avoir une incidence sur la survie.

Lorsque vous présentez une proposition d’assurance, le tarificateur aime savoir que vous suivez un mode de vie sain. En gardant cela à l’esprit, j’espère que vous et votre famille pourrez porter un toast aux saines habitudes de vie.

Notes et références

*Source: Risky drinking and Alcohol Use Disorder. Jeanette M. Tetrault, MD, FACP & Patrick G. O’Connor, MD, MPH, Sept. 2017.

Partager :