Cinq conceptions erronées courantes concernant l’achat d’une assurance vie

16 novembre 2018

Auteur : L'interconnexion

Si l’idée même de souscrire une assurance vie vous stresse, vous trouverez dans cet article des conseils qui vous aideront à bien comprendre certains des fondements de la planification en matière d’assurance vie. Comme la confusion peut mener à l’omission de renseignements essentiels, nous y expliquons comment éviter cinq conceptions erronées courantes concernant l’assurance vie.

#1 Mon assurance collective est suffisante

D’abord, la couverture prévue par l’assurance collective de votre employeur n’est malheureusement presque jamais suffisante pour protéger votre famille advenant votre décès. De plus, la couverture de l’assurance collective cesse dès que vous n’êtes plus à l’emploi de votre employeur et rares sont les travailleurs aujourd’hui qui jouissent d’une sécurité d’emploi blindée. Bien que la plupart des régimes d’assurance collective offrent une option permettant de convertir l’assurance vie collective en assurance vie personnelle à la cessation de l’emploi, c’est rarement le moment idéal d’ajouter de nouvelles dépenses au budget familial. Aussi, à un âge plus avancé, souscrire une nouvelle assurance vie personnelle peut s’avérer coûteux. Un conseiller en assurance professionnel peut vous montrer comment harmoniser l’assurance collective et l’assurance personnelle pour assurer une protection pleine et entière, en toutes circonstances, du niveau de vie et des projets de votre famille. Pour en savoir plus au sujet de ce à quoi vous pouvez vous attendre au moment de vous constituer un régime d’assurance complet, regardez cette vidéo Le série SMART TALK: vos options d'assurance (en anglais seulement).

#2 J’ai déjà une couverture amplement suffisante

Ensuite, ne pas souscrire une assurance vie suffisante est un problème trop courant pour bon nombre de gens. La plupart des gens sous-évaluent combien d’argent sera requis pour assurer la sécurité financière de leur famille advenant leur décès. Il existe des règles empiriques courantes qui sont utilisées pour établir la couverture dont une famille aura besoin, par exemple, multiplier le revenu personnel par dix, mais ces règles sont rarement exactes. Lisez notre article précédent, intitulé Assurance vie et protection financière, pour prendre connaissance d’une explication de base du montant de couverture dont votre famille pourrait avoir besoin.

#3 L’assurance temporaire offre la couverture la moins coûteuse

L’assurance temporaire a la cote parmi les jeunes, car les primes sont relativement peu élevées. Comme l’expression le suggère, l’assurance temporaire vous protège contre l’incidence financière d’un décès pendant une période déterminée. C’est le type d’assurance préféré des parents qui souhaitent soutenir leurs enfants financièrement pendant 5, 10 ou 20 ans dans le cas où ils décéderaient pendant que les enfants étaient encore à leur charge. Cela étant dit, bien que l’assurance temporaire comporte de nombreux avantages comme des primes peu élevées, ces primes augmenteront de façon exponentielle une fois que la période de couverture choisie est terminée. Bien que l’assurance temporaire ait encore sa place dans la vie de nombreuses personnes, si vous souhaitez une couverture à long terme, il n’est pas financièrement rentable souscrire seulement une assurance temporaire. Pour en savoir plus au sujet du type d’assurance qui vous convient le mieux, regardez cette vidéo La série SMART TALK: choisir la bonne assurance (en anglais seulement).

# 4 J’ai souscrit une police, mon travail est terminé

La souscription d’une assurance vie est probablement la décision d’achat la plus importante que vous prendrez de votre vie. Une fois votre police souscrite, il est crucial que vous réexaminiez votre police et votre contrat tous les trois ans pour vous assurer qu’ils correspondent toujours à votre mode de vie et à vos besoins. Par exemple, si votre bénéficiaire est un conjoint aujourd’hui décédé ou séparé de vous, vous devrez modifier votre désignation de bénéficiaire pour vous assurer que votre prestation de décès sera versée à la bonne personne. Aussi, il est possible que vos besoins évoluent au fil du temps. Vous devrez donc vérifier si la police que vous avez souscrite correspond toujours à vos besoins courants et à vos besoins éventuels prévus. Pour cette raison, nous vous recommandons de souscrire une police d’assurance vie pouvant être adaptée aux changements dans votre vie et à l’évolution de votre mode de vie. Consultez cet article sur notre page EquiBuild (en anglais seulement) pour mieux comprendre les options en matière d’assurance vie adaptable.

#5 J’ai amplement de temps devant moi pour souscrire une assurance vie

Comme il existe une forte corrélation entre votre âge, votre état de santé, votre mode de vie et vos primes d’assurance vie, le fait d’attendre trop longtemps avant de souscrire une assurance vie peut s’avérer une erreur coûteuse. Plus vous êtes jeune et plus vous êtes en santé, plus vos primes d’assurance temporaire et d’assurance permanente seront basses. Dans cette vidéo La série SMART TALK: l'assurance (en anglais seulement), vous prendrez connaissance de certains besoins en assurance que vous aurez probablement toute votre vie durant. De plus, cette vidéo vous sensibilisera à l’importance d’établir un régime d’assurance abordable et souple dès un jeune âge pour vous protéger dans toutes les aventures de votre vie.

Partager :